guittet 8 novembre 2011


Baptiste Guittet revient sur une saison 2011 riche en émotion. Le jeune pilote originaire du Mans participait au championnat de France 600 Supersport au guidon d’ une GSXR 600 Suzuki du Junior Team.


Si le tout nouveau modèle de la firme d’ Hamamatsu faisait espérer de bon résultats, le championnat fut très difficile pour Baptiste et Vincent Philippe, son coéquipier.


Des pièces racing livrées en retard et un manque de puissance par rapport aux nombreuses Yamaha R6 ont relégués Baptiste à la 10e place au classement général. Malgré une saison difficile Baptiste réussit quand même à terminer 3e à Albi. Un podium qui à permis au jeune pilote de reprendre confiance en lui.


« Cette saison en Supersport n’ a pas été facile du tout. On pensait que la nouvelle 600 GSXR serait performante face aux R6 mais on s’ est vite aperçu que ce serait difficile. J’ ai commencer à douter, me remettre en question mais je n’ étais pas le seul à galérer avec la moto. Vincent aussi avait du mal et dans les autres championnats, les pilotes Suzuki n’ arrivaient pas non plus à faire marcher la moto.


On a continué à tout donner mais c’ était dur. Albi m’ a fait du bien. Ce podium m’ a redonné confiance en moi. Une semaine avant les 24 Heures du Mans c’ était bon signe ! »
Justement, les 24 Heures du Mans 2011 n’ ont pas été de tout repos pour le jeune homme. Dès les premiers essais, Vincent Philippe se classe la clavicule. Le SERT doit trouver un pilote de remplacement de toute urgence. Seulement les pilotes Suzuki ne courent pas les rues et c’ est donc Baptiste qui est catapulté 3e pilote du SERT.


La pression est énorme pour le pilote manceau, il n’ a pas le droit à l’ erreur. Il doit aider ses coéquipiers à garder la tête du championnat du monde d’ endurance. Il pilote la machine championne du monde en titre sur laquelle il n’ a jamais roulé. On a vu mieux pour se préparer sereinement !


« Lors des 24 Heures, j’ ai été muté le mercredi. C’ est clair que je n’ ai pas beaucoup dormi dans la semaine ! C’ était à double tranchant, soit je réussissais la mission, soit je pouvais faire perdre le championnat au SERT.


Je devais remplacer Vincent Philippe, Monsieur Endurance ! Un truc impossible ! Mais tout le team m’ a aidé, conseillé. Dominique m’ a bien conseillé et j’ ai fait de mon mieux. Vincent aussi était là pour m’ aider. Même si je suis un peu déçu de mes temps, j’ ai quand même réussit la mission qu’ on m’ avait confié :ramener la moto au stand et ne pas trop perdre de temps.


La moto est beaucoup plus physique à piloter que celle du Junior Team. On change les pneus à chaque relais, on double beaucoup de motos dans le trafic. Je n’ avais pas le droit de me déconcentrer. Sur la moto je ne pouvais pas me lâcher comme d’ habitude car le SERT jouait le championnat du monde et j’ imaginais la tête du patron si je me plantais ! »


Malgré la pression Baptiste ne flanche pas, il enchaine les relais avec ses coéquipiers sans erreur. Les écarts sont très serrés jusqu’à la fin de la course. Finalement le SERT termine 2e .
Un résultat qui permet à l’ équipe de Dominique Méliand de garder le leadership du championnat. La couronne mondiale se jouera donc le 12 novembre 2011 lors des 8 Heures de Doha au Qatar.


Si cette saison 2011 n’ a pas été de tout repos, elle s’ est terminée sur une bonne note et espérons que Baptiste trouve un guidon pour la saison 2012 !


http://www.cybermotard.com/Baptiste-Guittet-fait-le-bilan-de-sa-saison-2011,2221.html


Faire un commentaire