guittet 4 janvier 2012




Pour fêter ses 50 ans, Sport Auto a placé son dernier numéro (n°600 janvier 2012) sous le signe de la vitesse pure. Cette excellente revue a réuni sur l’aéroport de Châteauroux quelques-unes des automobiles les plus performantes de la production pour mesurer le 0 à 300 km/h.


Une F1 (la Lotus Renault GP 30), un proto du Mans (la Pescarolo-Judd LMP1), la Bugatti Veyron Grand Sport (et ses 1 001 ch !) et quelques autres automobiles à fort potentiel se sont affrontées sur une longue ligne droite de 3 500 m. Pour que la fête soit complète, la rédaction de Sport Auto, qui n’est pas sectaire, a intégré une des rares motos capables de flirter avec le « 300 chrono » : la légendaire Suzuki Hayabusa 1340.


Baptiste Guittet, pilote officiel du Junior Team, s’est vu désigné pour effectuer ces « runs » disputés sur une piste mouillée. Sport Auto résume la situation : « Alors que, mécaniquement, les motos en questions sont capables d’aller plus vite, une astuce consiste à avancer le rupteur en sixième à 11 000 tr/mn, lorsque les rapports intermédiaires coupent à 12 000 tr/mn, par exemple. C’est pourquoi Baptiste Guittet, notre essoreur de poignée officiel, plafonne à 298 km/h chrono sur l’Hayabusa. Il est quand même amusant de constater que la Suzuki Hayabusa accélère aussi fort que la Bugatti de 0 à 100 km/h et passe la barrière des 200 km/h avec 1’’6 s d’avance. Mais le monstre de Molsheim reprend ses droits au passage des 300 km/h (19’’7 s) tandis que l’Hayabusa réclame 24’2 pour atteindre sa vitesse maxi. »


En résumé, la Suzuki garde l’avantage jusqu’à 280 km/h. Victoire également au niveau du tarif puisque l’Hayabusa (14 999 €) est 111 fois moins chère que la Veyron (1 674 400 €) ! Au final, c’est la Lotus Renault GP R30 qui réalise le meilleur temps de la journée en réalisant le 0 à 300 km/h en 12’’1 s.


Dernière NEWS!!!
Pour 2012 l’ aventure SUZUKI devrait continuer pour moi! Au plaisir de vous annoncez mon programme de cette année je vous souhaites une excellentes Année 2012 a tous!!!


A bientôt


Faire un commentaire